history-riad-nashira-marrakech-1
history-riad-nashira-marrakech-2
history-riad-nashira-marrakech-3

La rencontre

En 2007, moi Lauro Milan, propriétaire de l'entreprise de construction Marrakech 3000 sarl, fais la connaissance de Marco Cisini, le directeur général de l’époque de Hotelplan Italia. Cette rencontre et l’amitié, qui en a dérivé, ont fait naître l’idée du Riad Nashira. L’objectif était de réaliser un hôtel dans la médina de Marrakech, un hôtel prestigieux et en mesure de satisfaire les exigences de plus en plus nombreuses du tourisme moderne tout en respectant les traditions et les coutumes locales. L’estime réciproque ainsi que les objectifs communs ont été la sève vitale pour porter à terme notre « petit rêve » : avec nos entreprises nous étions prêts à mettre à disposition nos compétences réciproques dans le domaine des activités touristiques et du bâtiment, en développant une synergie féconde qui nous a permis de procéder dans notre travail de manière absolument rapide et sereine.

En savoir plus...

Le projet

Notre volonté était de construire un « riad » dans la médina de Marrakech, c’est-à-dire une maison arabe typique, et d’en faire une « maison d’hôtes ». Il était important que l’hôtel conservât une dimension intime, où le touriste pouvait être accueilli par une « famille », et non pas comme n’importe quel touriste au milieu de centaines d’autres touristes. Trouver un terrain possédant les caractéristiques nécessaires pour une construction de ce genre n’a pas été facile ; nous avons découvert l’espace idéal au cœur de la médina, à proximité des monuments et des attractions touristiques. J’ai commencé à dessiner le projet immédiatement après l’avoir choisi. Grâce à une expérience professionnelle décennale à Marrakech et à l’enthousiasme pour le projet, celui-ci a pris forme de manière presque spontanée : les mois de gestation m’avaient permis de penser et de définir dans ma tête les géométries, les espaces, les formes, les…

En savoir plus...

La construction

Après une procédure bureaucratique complexe pour obtenir toutes les autorisations et les permis nécessaires, la construction a pu commencer. J’avais déjà vécu de nombreuses expériences similaires, mais j’éprouve une émotion exaltante à chaque fois qu’il s’agit de « poser la première pierre ». La réalité même de la médina est spéciale : on a l’impression de retourner dans une époque ancestrale, ses habitants passent la majeure partie de leurs journées au rythme de la tradition religieuse et des habitudes millénaires, l’atmosphère est intense et surréelle. Toute la construction a été faite à la main, sans l’aide d’engins de chantier, en nous servant des méthodes professionnelles typiques marocaines. Ainsi des charrettes tirées par des mulets ont donc été utilisées pour le transport des matériaux de construction à travers les ruelles étroites de la vieille ville, tout comme il a été fait appel à des techniques d’exécution manuelles et à l’adroite main-d’œuvre…

En savoir plus...

La technique

Une attention particulière a été accordée à la réalisation des installations techniques : l’objectif était de minimiser dans ce domaine l’impact environnemental de la structure et de réduire les consommations, tout en veillant toujours au confort et à la sécurité. Des panneaux solaires ont été installés et des locaux techniques à l’avant-garde ont été réalisés. À la place du gaz, qui est dangereux dans des espaces fermés, nous avons préféré utiliser le gasoil, en résolvant également au mieux le problème des ravitaillements.

En savoir plus...

L’ameublement

La quasi-totalité de l’ameublement a été réalisée par des artisans locaux, en effet la plupart des éléments sont en exclusivité pour le riad. Rappelons que dans aucune autre ville au monde il est possible de trouver la concentration de production artisanale qui caractérise Marrakech. Le souk est une vitrine à ciel ouvert où trouver l’inspiration à la recherche de tissus faits à la main ou importés de l’Orient, des lampes en fer ou des abat-jour réalisés dans différents métaux,  des bougies, des céramiques, des petites tables en marqueterie et décorées, des miroirs aux cadres en bois précieux enrichis d’incrustations en os ou en pierres colorées, des objets en cuir, des variétés infinies de tapis, et tant d’autres choses encore. En ville et dans la zone industrielle nombreux sont également les artistes, les peintres, les artisans qui vendent leurs créations d’inspiration marocaine revisitées de façon moderne.

En savoir plus...

La gestion

Le Riad Nashira a ouvert ses portes en avril 2012: après tant de travail cela a été un moment de grande émotion, avec toutes les idées et les dessins qui se concrétisaient dans tout ce que nous avions réalisé. Arrivés à ce point un dernier défi nous attendait, différent du précédent mais complémentaire : la gestion, c’est-à-dire être en mesure d’offrir à notre clientèle une expérience unique, avec un séjour à la hauteur et un service complet et impeccable.En synthèse, atteindre un bon taux d’occupation de la structure et voir nos attentes se concrétiser.Nous pouvons nous considérer satisfaits et regarder vers l’avenir avec optimisme, en sachant bien que le défi et le travail devront être quotidiens.

En savoir plus...

Personnes à remercier et à citer

Fatima Benbrahim : c’est mon assistante depuis toujours, elle ne s’est jamais ménagée durant toutes ces années et sans elle je n’aurais pas réussi à faire ce que j’ai fait à Marrakech. Unique et précieuse. Nezha Boufsi: géomètre et technicienne de chantier. Pendant des années elle a été un pilier de l’entreprise de constructions, son sérieux et sa compétence ont toujours été essentiels (je me souviens avec plaisir comment nous avons choisi ensemble la belle couleur verte de la Spa). Abderzak Taoussi: chef de chantier et directeur des travaux. Nous avons construit ensemble de nombreux riads. Il s’est toujours distingué par son professionnalisme sans limites, son sérieux et sa connaissance du métier. Un ami. Abderrahim Boukricha: je n’ai jamais trouvé une personne plus compétente qu’Aberrahim dans le travail du tadelakt, une technique antique et très compliquée de finition murale. Patient, toujours présent et à l’écoute de son équipe. Claudio Di…

En savoir plus...

Les entreprises qui sont intervenues

- Mega Engeneering : Bureau d’études Ingénieur Amine- Ines Mosconi: Mme Poppi, tapisserie (rideaux, canapés, fauteuils, tissus)- Aide Service: Mr.Mohamed et Mr.Abderrahim Essaguer, plomberie, piscines, climatisation, électricité, lutte contre l'incendie - BLM cucine: M. Massimiliano, équipement cuisine, bar, restaurant- Fanimar sarl : M. Youssef, marbre - Abdellatif Amkour: peinture- Art Abdou SARL : lampes et abat-jour- Excel Compta: M. Rachid, comptabilité- Sergheni Céramique: M. Younes, céramique- Hassouane Said : forgeron  - M.Mohamed Mouatakid : menuiserie  - Zadem sarl : menuiserie - Maison du Blanc: literies, matelas et draps- Si tu veux on peut : informatique et surveillance vidéo

En savoir plus...

 

Marrakech hotels 5 star